en avril

on dégage de bonnes ondes

[La CoOP d'avril 2023]

 

avec France Anodine, la radio des petites choses
Juliette Chaigneau, Dominique Gilliot, Antoine Pesle

radiographer le quotidien,
sonoriser l'ordinaire,
jubiler des petits riens qui nous feront devenir grands

 



Une comédienne-autrice-metteuse en scène, un compositeur-arrangeur, un·e performeur·se venant des beaux-arts font … de la radio ! Ils s’emparent d’une autre scène de l’art, à vivre « en tous lieux » et pourquoi pas « en tous temps » et transforment la maison des métallos en vaste station radiophonique pour une prolifération extraordinaire de l’ordinaire. Nos super bricoleurs braconnent des fragments de sons, d’images, de récits réels ou fictionnels les plus anodins possible afin que le « sans importance », le banal, le détail deviennent entre leurs mains une aventure collective capable de faire sensation (ou « sensationnelle » à choisir).

C’est de l’anti-discipline d’individus aimant faire voler les catégories en éclat. Partant de nos pratiques ordinaires (car nous participerons aussi), ils les combinent avec style, sans craindre l’hétéroclite et le décalé, de telle sorte qu’elles vont devenir à la fois singulières et rassembleuses. Pas de jugements préconçus mais une composition de petites choses qui une fois articulées dans leur magique potion transmédia deviennent un reflet flagrant de ce qu’est devenue notre humanité : c’est comme s’ils jouaient à nous « échantillonner », nous, nos détails et nos fixettes, nous faisant réaliser combien notre folie des grandeurs est particulièrement inappropriée aux temps présents. Combien nous pourrions à peu de frais rendre le monde beaucoup plus jubilatoire, à condition de prendre le temps d’en inventer le bon mix.

Nous aurons un mois avec eux pour multiplier les pas de côté et nous entraîner à bricoler les assemblages les plus jouissifs, loin d’une décroissance austéritaire ou d’une sobriété sinistre. Nous cultiverons cet art du presque rien, cette revalorisation du déconsidéré et, si nous acceptons de nous aventurer dans de nouvelles contrées, nous jubilerons de les trouver porteurs d’une jouissance d’être (ensemble) plutôt que d’une jouissance d’avoir…

Entre pop culture et pop philosophie, ils déconstruisent avec humour et poésie certains codes et certaines valeurs qui paraissent aller de soi dans la foulée d’un Roland Barthe (qu’ils citent régulièrement) ou d’un Michel de Certeau avec son « invention du quotidien ».