//une autre expérience de l’art, pour imaginer demain

spectacle [REPORTÉ à avril 2022] Il est trop tôt pour un titre (IETT) - variation 5 16 et 17 mars

[REPORTÉ à avril 2022] Il est trop tôt pour un titre (IETT) - variation 5

T1, J1 et M1 laissent le plateau à T3, J3, et M3, trois filles et une même histoire

16 et 17 mars

IETT joue les délégations. Trois archétypes, cette fois-ci féminins les remplacent. Simple transfert de rôle ? Rien n'est moins certain. 

T1, J1 et M1 ont totalement disparu du plateau pour laisser place à T3, la bateleuse Juliette Chaigneau, J3, la pendue Mélissa Von Vépy qui est en fait trapéziste (!) et M3, la papesse Narumi Omori, compositrice claviériste du groupe indus électro-pop Tristesse Contemporaine.  Juliette Chaigneau met en scène Vincent Dedienne – ce qui n’a rien à voir, Mélissa Von Vépy aime le risque, elle est un peu sorcière aussi.. On attend beaucoup de Narumi Omori qui sait composer dans des univers aussi divers, que noirs, bruts, exigeants. Une simple délégation ? Une permutation genrée ?  Les filles n'ont pas dit leur dernier mot… 

  • distribution

    Juliette Chaigneau, Mélissa Von Vépy, Narumi Omori

  • production

    Bravo Zoulou / Le Sirque

  • dates / horaires

    • 16 mars - 21h
    • 17 mars - 20h
  • infos pratiques

    Tarif spectacle : 10, 15 ou 20 euros (au choix!)

    Durée 45 minutes