18 -> 23 décembre 2018
Musique  /  Théâtre

si loin si proche

Une saga franco-algérienne
Abdelwaheb Sefsaf
  • Théâtre musical Sous la forme d’un récit croisé, Si loin si proche raconte les rêves de retour en « Terre promise » dans les années 1970-1980 d’une famille immigrée. Déchirée entre une réalité quotidienne de citoyens français et sa fidélité à la jeune nation algérienne, elle ne cesse de chanter son amour pour l’Algérie tout en restant accrochée à la France. Le doute identitaire persiste ainsi jusqu'au recensement. Wahid fait son choix : ce ne sera ni l'une ni l'autre. Il s'engage en Algérie pour devenir déserteur en France. Mais avant, il célèbre ses noces au bled avec la belle Zanouba, entraînant sa famille dans une traversée rocambolesque. Le père, la mère et les dix enfants rentrés au chausse-pied dans l’estafette familiale se jettent à corps perdu dans ce périple de 3000 km, pour célébrer dignement le mariage. Dans ce récit-concert à l’image du long voyage, Si loin si proche nous dit ce point de non retour, l’instant où des générations d’immigrés, après l’échec d’une réinstallation dans leur pays d’origine, ne pourront s’avouer leur avenir en France. Un conte épique, drôle et émouvant, entre théâtre et musique, pour dire que partir c'est ne jamais revenir.

     

    « Dans Si loin si proche, Abdel Sefsaf met son art du théâtre musical au service d’un récit épique de retour au pays. Un bonheur d’humour et de lucidité. »
    Anaïs Heluin, sceneweb.fr

    « On en ressort bouleversé. »
    Marina Da Silva, L’Humanité

    « Un concert-récit généreux, drôle et audacieux, à l’émotion résolument festive »
    Le Progrès

     

    18 → 23 décembre
    mardi, mercredi, vendredi > 20h
    jeudi, samedi > 19h
    dimanche > 16h
    durée 1h15
    à partir de 12 ans
    tarifs de 5 à 15 euros

     

  • écriture et mise en scène Abdelwaheb Sefsaf
    texte publié aux éditions Lansman
    co-mise en scène Marion Guerrero
    avec Abdelwaheb Sefsaf (comédien, chanteur), Georges Baux (claviers, guitare, choeur), Nestor Kéa (live-machine, guitare, theremin, choeur)
    musique Aligator (Baux/Sefsaf/Kéa)
    direction musicale Georges Baux
    scénographie Souad Sefsaf
    création lumière et vidéo Alexandre Juzdzewski
    régie son Pierrick Arnaud
    production Compagnie Nomade In France
    coproductions Théâtre la Croix Rousse (69), Théâtre de la Renaissance - Oullins (69), Ville du Chambon-Feugerolles (42), Centre Culturel Louis Aragon - Oyonnax (01), Le Train Théâtre - Portes-lès-Valence (26)
    avec le soutien de la SACEM
     

Dans le cadre de

maison_des_metallos_claire-anton-et-eux_1.jpg

focus récits de vie

Jeunes élites du théâtre français, ouvrières victimes d’un licenciement boursier, femmes survivantes de la guérilla colombienne, fille de père alcoolique, enfant sorti de l’enfer pédophile chilien, Innus québécois à l’identité arrachée, Franco-Algériens entre deux cultures, tous ont des vies épaisses d’histoires, de chagrins et d’espoirs, de souvenirs à dépasser, de colères à libérer. Le théâtre s’en nourrit et tente de transcender les passés tumultueux pour interroger chaque fois les résiliences possibles…

Autour du spectacle

20 décembre 2018

rencontre avec l'équipe artistique du spectacle

jeudi 20 décembre → à l'issue de la représentation