23 -> 28 janvier 2018

La Vedette du quartier

Théâtre Après Liebman Renégat présenté aux Métallos en mai 2017, Riton Liebman entame avec La Vedette du quartier le deuxième volet de sa trilogie autofictionnelle. Il nous raconte ses débuts triomphants à l’âge de 13 ans au cinéma puis la jungle du « showbiz » avec toujours autant d’humour belge et d’auto-dérision ! Riton nous fait revivre le Paris des années 80 aux côtés des stars de l’époque avec verve et sans complaisance : les Bains Douches, l’alcool, les petits boulots, les castings et les cures de désintoxication. Il nous offre ici autant l’histoire d’un mec qui se prend les pieds dans les portes du paradis que celle d’un enfant perdu dans un monde de grands.

30 janvier -> 4 février 2018

Prison Possession

Théâtre Tout commence par la rencontre de François Cervantes avec des détenus de la Prison du Pontet. L’administration pénitentiaire lui donne carte blanche, il propose de mettre en place une correspondance avec certains détenus. Il retrouve le rythme oublié du courrier, la circulation des enveloppes, les écritures tracées à la main. Des lettres, des mots échangés, pas de voix, pas de corps, presque rien… Une voix se détache, celle d’Erik. Par courrier, Erik raconte sa vie à François. Les lettres se succèdent et la parole se libère. Entre l’homme de mots et le prisonnier qui songe à s’évader, un lien se tisse, unique.

30 janvier -> 18 février 2018

Mauvaise Graine

Exposition « Mauvaises graines », « vauriens », « voyous », « apaches », « sauvageons », « blousons noirs », « racailles » : les mots changent mais la stigmatisation perdure pour qualifier les enfants des classes laborieuses lorsqu’ils croisent le chemin des tribunaux. Véronique Blanchard et Mathias Gardet présentent avec cette exposition Mauvaise Graine le premier panorama de la justice des mineurs sur deux siècles, en replaçant dans leur contexte les rapports que la société française a entretenus avec sa jeunesse.

6 -> 10 février 2018

Le 20 novembre

Théâtre Le 20 novembre 2006, dans la ville d’Emsdetten en Allemagne, Sebastian Bosse, 18 ans, pénètre armé dans son ancien lycée pour y faire feu sur ses anciens camarades et professeurs. Chronique d’un suicide programmé, ce monologue a été écrit par le poète et dramaturge Lars Norén à partir du journal intime de l’adolescent. Un spectacle coup de poing mis en scène par Élodie Chanut.

7 -> 11 février 2018

Trauma

Théâtre Andreas Westphalen revient aux Métallos avec un texte du même auteur que Nord-Est créé en 2011. Après de longues recherches dans les foyers d´accueil pour les femmes victimes de violence à Berlin, Torsten Buchsteiner crée Trauma, une pièce qui place la violence envers les femmes au coeur du théâtre. Verena, 40 ans, directrice d’un foyer d’accueil de victimes rencontre la jeune Kitty, attirée par tout ce qui est extrême, entre désir et autodestruction. Une rencontre qui permet de prononcer les non-dits, de parler d’un traumatisme qui s’inscrit dans le corps parce qu’inexprimable.