20 -> 24 novembre 2018

la route du levant

Théâtre Deux hommes dans un commissariat de banlieue, l’un est policier, l’autre est soupçonné de vouloir rejoindre un groupeterroriste en zone de conflits ; l’un défend les opportunités offertes par notre société, l’autre illustre une jeunesse pétrie de désillusions. Commence alors une garde à vue tendue, à la manière d’un jeu d’échecs. Leurs visions du monde occidental se confrontent, s’affrontent… jusqu’à ébranler nos idées reçues ?

22 novembre -> 9 décembre 2018

on abortion

Exposition À travers le monde, 20 millions de femmes interrompent chaque année leur grossesse dans des conditions très dangereuses à cause de la clandestinité à laquelle elles sont contraintes. Sur un projet original de la photographe et artiste Laia Abril, Médecins Sans Frontières (MSF) présente une adaptation de On Abortion, une installation d’objets réels, de photographies, de témoignages sonores, permettant de découvrir les dangers et les dommages causés par le manque d'accès légal, sûr et gratuit à l’avortement pour les femmes, et ce à travers les continents et les âges. 

24 novembre -> 2 décembre 2018

d'ici et d'ailleurs : ensemble

Danse  /  Exposition  /  Lecture  /  Rencontre  /  Théâtre La Maison des métallos s’associe une nouvelle fois au festival Migrant’scène de la Cimade pour aborder la question du « Vivre ensemble ». Dans un contexte de rejet et de peur de l’autre, où la « personne étrangère » est trop souvent une figure fantasmée ou réduite à son statut administratif, nous voulons remettre à l’honneur l’hospitalité comme un des fondements de notre société. Pour un avenir plus juste et plus serein.

27 novembre -> 2 décembre 2018

qui déplace le soleil

Théâtre L’une avait une chambre à louer, l’autre avait besoin d’un endroit pour écrire. Hier elles ne se connaissaient pas, mais voici maintenant deux femmes qui habitent sous le même toit. Dans la maison, un rapprochement intrigué se met en place entre les deux femmes, oscillant entre familiarité et étrangeté. Dans la relation qui tente de se développer entre les deux femmes, le banal va coexister avec l’étrange, l’ambivalence et le non-dit allant s’amplifiant. Le jour où l’une d’elles disparaît, tout bascule…