13 septembre -> 23 décembre 2018

focus récits de vie

Jeunes élites du théâtre français, ouvrières victimes d’un licenciement boursier, femmes survivantes de la guérilla colombienne, fille de père alcoolique, enfant sorti de l’enfer pédophile chilien, Innus québécois à l’identité arrachée, Franco-Algériens entre deux cultures, tous ont des vies épaisses d’histoires, de chagrins et d’espoirs, de souvenirs à dépasser, de colères à libérer. Le théâtre s’en nourrit et tente de transcender les passés tumultueux pour interroger chaque fois les résiliences possibles…

13 -> 16 septembre 2018

CLAIRE, ANTON ET EUX

Oser imaginer l’autre
François Cervantes / Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique

maison_des_metallos_claire-anton-et-eux_1.jpg

Théâtre

Claire – pour Claire Lasne-Darcueil, directrice du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (CNSAD) –, Anton – pour Tchekhov, l’auteur fétiche – et eux – les élèves de la dernière promotion du CNSAD sur le plateau. « Ils » sont quatorze, de vingt à vingt-cinq ans, et font revenir sous la conduite de François Cervantes des personnages qui font partie de leur histoire : des membres de leur famille, des êtres qui les ont marqués… Une épopée contemporaine où le passé compose le présent, présentée en 2017 dans le programme officiel du Festival d’Avignon.

autour du spectacle

13 septembre 2018

Rencontre avec l'équipe artistique du spectacle

jeudi 13 septembre → à l’issue de la représentation

17 septembre 2018

le désir par delà les identités

avec les éditions du Seuil et Carolin Emcke

contrelahainec-andreas-labes_site.jpg

Débat  /  Rencontre

Dans Notre désir (sortie le 13 septembre 2018 aux éditions du Seuil), récit aussi personnel qu’universel entre l’essai et le témoignage, Carolin Emcke, philosophe et correspondante de guerre, relate comment elle a découvert son propre désir, qui n’est pas celui de « tout le monde ». Racontant l’histoire d’une certaine jeunesse allemande, dans les années 1980, l’auteure explore les ruses du désir, de ses premières manifestations adolescentes jusqu'aux abords des champs de bataille.

20 -> 23 septembre 2018

ON N’EST PAS QUE DES VALISES

L’épopée des salariés de Samsonite
Hélène Desplanques / Marie Liagre

maison_des_metallos_on-nest-pas-que-des-valises_1.jpg

Théâtre

Voici l’incroyable épopée vécue par les ouvrières de Samsonite à Hénin-Beaumont. Leur usine a fermé. Liquidation totale, fraude… Elles refusent de baisser les bras et, avec l’aide de l’avocat Fiodor Rilov, attaquent en justice la multinationale et le fonds d’investissement américains. Une histoire vraie, un conte moderne. Ce sont les ouvrières elles-mêmes qui montent sur les planches pour nous raconter dix années d’une lutte emblématique, entre cour de justice, bus, avions et voyages en Amérique.

autour du spectacle

22 septembre 2018
Projection  /  Rencontre

vignette-2-1f3db.jpg

liquidation totale

En 2007, Hélène Desplanques va à la rencontre des salariés de Samsonite qui occupent leur usine à Hénin Beaumont. De là naît un compagnonnage au long cours.
Projection-rencontre avec Hélène Desplanques, réalisatrice, Fiodor Rilov, avocat, et des anciennes salariées de Samsonite.
Film réalisé par Hélène Desplanques (Belgique, France , 2009, 52 min)

 

20 septembre 2018

Rencontre avec l'équipe artistique du spectacle

jeudi 20 septembre → à l’issue de la représentation

9 -> 13 octobre 2018

MUJER VERTICAL

Colombie : des victimes victorieuses
Éric Massé

maison-des-metallos_mujervertical_1.jpg

Théâtre

En novembre 2016, lors d’un séjour à Bogota, Éric Massé a recueilli les mots de femmes démobilisées, victimes, artistes, journalistes, politiciennes, reflets de l’histoire contemporaine de la Colombie. Quatre d’entre elles sont sur le plateau pour raconter ces témoignages. En faisant entendre sur une même scène leurs paroles complémentaires, Éric Massé fait écho au travail de réconciliation nationale en œuvre depuis quelques années en Colombie.

Autour du spectacle

11 octobre 2018

Rencontre avec l’équipe artistique du spectacle

jeudi 11 octobre → à l’issue de la représentation

13 octobre 2018
Débat  /  Rencontre

VICTUS, VICTIMES VICTORIEUSES

Le processus de création du groupe Victus a débuté en 2014. Ce laboratoire pour la reconstruction d’une mémoire collective colombienne réunit, à l’heure de la pacification, des victimes et acteurs du conflit armé qui a agité le pays depuis plus d’un demi-siècle. Ils transcendent leur passé sur la scène de la Casa E (Bogota) et mettent en acte un travail de réconciliation en écrivant une histoire commune.
Avec Alejandra Borrero, initiatrice du projet, et des interprètes. Extraits vidéos du spectacle Victus (création 2017).

 

16 -> 20 octobre 2018

au nom du père

réussir malgré tout
Maryline Klein

maison-des-metallos_au-nom-du-pere_1.jpg

Théâtre

Qui n’a pas rêvé d’avoir un papa super star, protégeant et sauvant à tout va tout en faisant des blagues ? Ce papa qui sent bon avec cette petite barbe de quelques jours et vous encourageant à faire du vélo sans roulettes ? Une fille unique raconte : ce papa n’est pas du tout un héros, rassurant, avec de grosses épaules, bricoleur, non pas du tout. Ce papa n’a qu’une seule obsession : boire et, parfois, arrêter de boire, et ça, sans jamais y parvenir. Les souvenirs de cette fille sont autant de failles et de gouffres qui nous éclairent aussi sur sa propre personnalité.

autour du spectacle

18 octobre 2018

rencontre avec l'équipe artistique du spectacle et Le Docteur Emmanuel Palomino, psychiatre addictologue (CH de Jonzac)

jeudi 18 octobre → à l’issue de la représentation

6 -> 11 novembre 2018

Acceso

Résistance d’un enfant des rues chiliennes
Pablo Larraín / Roberto Farías

maison-des-metallos_acceso_1.jpg

Théâtre

Pour survivre, Sandokan doit vendre aux passagers des bus de Santiago une panoplie d’objets, pour la plupart inutiles. De sa sacoche, il extirpe des peluches, un peigne, des livres, la constitution chilienne et… son enfance volée jusqu’à l’impensable. Sur le mode de l’interpellation, il nous plonge dans l’univers des enfants des rues chiliennes et expose avec férocité la réalité de l’exclusion et de la réclusion, la violence dont sont victimes les plus pauvres.

autour du spectacle

7 novembre 2018

rencontre avec l'équipe artistique du spectacle

mercredi 7 novembre → à l’issue de la représentation

11 -> 16 décembre 2018

la cartomancie du territoire

Road trip poétique
Philippe Ducros

maison-des-metallos_la-cartomancie-du-territoire_1.jpg

Théâtre

Philippe Ducros a sillonné le territoire du Québec. Il est allé à la rencontre de ces gens qu’on ignore, descendants du sol sur lequel on vit, ce sol que l’on pille. Ceux qu’on appelait sauvages, qu’on kidnappait vers les pensionnats où sommeillait l’horreur la plus noire ; ces Premières Nations dont la guérison passe souvent par un retour au territoire et une réappropriation de leur langue. La Cartomancie du territoire dresse un bilan de ces recherches. Composée de témoignages et de réflexions intimes et géopolitiques, elle prend la forme d’un road trip immergé par des images de ce territoire qui est à la fois au coeur du processus de résilience et celui qu’on asservit aujourd’hui…

Autour du spectacle

13 décembre 2018

Rencontre avec l’équipe artistique du spectacle

jeudi 13 décembre → à l’issue de la représentation

18 -> 23 décembre 2018

si loin si proche

Une saga franco-algérienne
Abdelwaheb Sefsaf

maison-des-metallos_si-loin-si-proche_3.jpg

Musique  /  Théâtre

Sous la forme d’un récit croisé, Si loin si proche raconte les rêves de retour en « Terre promise » dans les années 1970-1980 d’une famille immigrée. Déchirée entre une réalité quotidienne de citoyens français et sa fidélité à la jeune nation algérienne, elle ne cesse de chanter son amour pour l’Algérie tout en restant accrochée à la France. Un conte épique, drôle et émouvant, entre théâtre et musique pour dire que partir, c'est ne jamais revenir.

Autour du spectacle

20 décembre 2018

rencontre avec l'équipe artistique du spectacle

jeudi 20 décembre → à l'issue de la représentation