27 novembre -> 2 décembre 2018
Théâtre

qui déplace le soleil

Les frontières telles qu’elles se traversent
Marie Piemontese
  • Enquête de sens L’une avait une chambre à louer, l’autre avait besoin d’un endroit pour écrire. Hier elles ne se connaissaient pas, mais voici maintenant deux femmes qui habitent sous le même toit. Dans la maison, un rapprochement intrigué se met en place entre les deux femmes, oscillant entre familiarité et étrangeté. Celle qui arrive est venue là pour écrire, hantée par la vision de son père, couturier africain. Celle qui reçoit semble mystérieusement de passage dans ce refuge-pavillon de province. Mais pourquoi l’une vit-elle recluse à domicile ? Et pourquoi l’autre semble-t-elle hantée par le souvenir d’un exode qu’elle n’a pas vécu ? Dans la relation qui tente de se développer entre les deux femmes, le banal va coexister avec l’étrange, l’ambivalence et le non-dit allant s’amplifiant. Le jour où l’une d’elles disparaît, tout bascule… Telle une fable d’aujourd'hui, Qui déplace le soleil parle des lignes que nous traçons, des trames que nous tissons, et des frontières telles qu’elles se traversent aujourd’hui.

     

    27 novembre → 2 décembre
    mardi, mercredi, vendredi > 20h
    jeudi > 19h
    samedi, dimanche > 16h
    durée 1h10
    à partir de 13 ans
    tarifs de 5 à 15 euros

  • texte et mise-en-scène Marie Piemontese
    avec Marie Piemontese, Alvie Bitemo, et Maxime Tshibangu (en partition filmée)
    collaboration artistique et création des images vidéo Florent Trochel
    scénographie Annabel Vergne
    création lumière Jean-Gabriel Valot
    création sonore Fabienne Laumonier
    musique Antonin Leymarie et le Magnetic Ensemble
    régie lumière et vidéo Antonin Mauduit
    production Hana San Studio
    co-production l’Espace 1789 (Saint-Ouen), la Halle aux Grains / scène nationale de Blois, l’Estive / scène nationale de Foix
    avec le soutien de la DRAC Île-de-France, Arcadi Île-de-France, du département de la Seine-Saint-Denis, dans le cadre du dispositif In Situ - artistes en résidence dans les collèges, La Ferme du Buisson, l’Odéon-Tremblay-en-France, la Maison des métallos, le Hublot (Colombes), Théâtre Paris-Villette, la Maison du Geste et de l'Image
    ce texte est lauréat de la Commission nationale d'Aide à la création de textes dramatiques–Artcena

Dans le cadre de

maison-des-metallos_qui-deplace-le-soleil_6.jpg

Danse  /  Exposition  /  Lecture  /  Rencontre  /  Théâtre

d'ici et d'ailleurs : ensemble

La Maison des métallos s’associe une nouvelle fois au festival Migrant’scène de la Cimade pour aborder la question du « Vivre ensemble ». Dans un contexte de rejet et de peur de l’autre, où la « personne étrangère » est trop souvent une figure fantasmée ou réduite à son statut administratif, nous voulons remettre à l’honneur l’hospitalité comme un des fondements de notre société. Pour un avenir plus juste et plus serein.

Autour du spectacle

29 novembre 2018

Rencontre avec l’équipe artistique du spectacle

jeudi 29 novembre → à l'issue de la représentation

1 décembre 2018

Festival Migrant'Scène

Marie Piemontese et son équipe liront quelques textes dans le cadre du festival Migrant’scène.

samedi 1er décembre → 18h

5 décembre 2018

Journal Le Papotin

Marie Piemontese sera l’invitée du comité de rédaction du Papotin, journal atypique fait par des autistes à destination de tous.

mercredi 5 décembre → 10h30 / entrée libre