6 -> 11 novembre 2018
Théâtre

Acceso

Résistance d’un enfant des rues chiliennes
Pablo Larraín / Roberto Farías
  • Solo explosif Pour survivre, Sandokan doit vendre aux passagers des bus de Santiago une panoplie d’objets, pour la plupart inutiles. De sa sacoche, il extirpe des peluches, un peigne, des livres, la constitution chilienne et… son enfance volée jusqu’à l’impensable. Il porte sur lui les séquelles de son histoire personnelle : celle d’un enfant maltraité, victime d’abus sexuels par des prêtres, abîmé et meurtri de manière irrévocable, au plus profond de sa chair. Sur le mode de l’interpellation, il nous plonge dans l’univers des enfants des rues chiliennes et expose avec férocité la réalité de l’exclusion et de la réclusion, la violence dont sont victimes les plus pauvres. Cruels et crus, ses mots sont les mots de l’échec, de la chute et du chaos, mais aussi ceux de la résistance et de l’amour… Pablo Larraín est une figure éminente du jeune cinéma chilien. Roberto Farías, son compatriote, est un acteur d’une puissance rare. De leur rencontre est né ce moment de théâtre d’exception, Acceso.

     

    ITW de Roberto Farías avec Jordi Batallé à RFI lundi 5 novembre : https://youtu.be/RpuaHu6jQ6U

     

    « Roberto Farías effectue une performance incroyable. Il ne joue pas, il se transmute en Sandokan, ce clochard terriblement humain qui à la faveur d’une escapade au théâtre nous débouche les oreilles et nous regarde droit dans les yeux. »
    Evelyne Trân, Le Monde

    « Impossible, même en ignorant la carrière du Chilien primé à Cannes ou à Berlin, de ne pas éprouver face à cet Acceso présenté avec surtitrages français, la sensation d’un écran que crève littéralement un comédien lâché comme une bombe humaine. »
    Katia Berger, La Tribune de Genève

     

    6 → 11 novembre
    mardi, vendredi > 20h
    mercredi, samedi > 19h
    dimanche > 16h
    relâche jeudi 8 novembre
    durée 55min
    à partir de 18 ans
    attention, certains propos peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
    spectacle en espagnol, surtitré en français
    tarifs de 5 à 15 euros

  • texte Pablo Larraín et Roberto Farías
    mise en scène Pablo Larraín
    jeu Roberto Farías
    assistante à la mise en scène Josefina Dagorret
    régie Catalina Olea
    créateur lumière Sergio Armstrong
    traduction Tiphaine Caron, Nicole Mersey
    spectacle créé en avril 2014 au Teatro La Memoria, Santiago de Chile
    production déléguée Sens Interdits, Festival International de Théâtre, en partenariat avec FITAM – Fundacíon Teatro a Mil, Chile
    avec le soutien de l’ONDA - Office National de Diffusion Artistique (création surtitrage)

En vidéo

Dans le cadre de

maison_des_metallos_claire-anton-et-eux_1.jpg

focus récits de vie

Jeunes élites du théâtre français, ouvrières victimes d’un licenciement boursier, femmes survivantes de la guérilla colombienne, fille de père alcoolique, enfant sorti de l’enfer pédophile chilien, Innus québécois à l’identité arrachée, Franco-Algériens entre deux cultures, tous ont des vies épaisses d’histoires, de chagrins et d’espoirs, de souvenirs à dépasser, de colères à libérer. Le théâtre s’en nourrit et tente de transcender les passés tumultueux pour interroger chaque fois les résiliences possibles…

autour du spectacle

7 novembre 2018

rencontre avec l'équipe artistique du spectacle

mercredi 7 novembre → à l’issue de la représentation