13 -> 18 mars 2017
Théâtre

We call it love

Rwanda : après le génocide, le pardon possible…
Felwine Sarr, Denis Mpunga, Carole Karemera
  • Cette pièce s’inspire de l’histoire vraie d’une femme qui, au lendemain du génocide, s’est retrouvée seule avec un trop plein d’amour qu’elle avait pour les siens. Elle décide de le donner à celui qu’elle pense en avoir le plus besoin : le bourreau de son fils.
    We call it love, un huis clos joué en bifrontal tout près du public, invite le spectateur à rentrer à l’intérieur de lui-même et à se poser la question de la responsabilité individuelle, de la compassion et de la vigilance face aux extrémismes.
    La pièce a été créée à partir de recherches documentaires et d’interviews à l’initiative de l’actrice rwandaise Carole Karemera qui joue le rôle de la femme. Elle a déjà arpenté la scène des Métallos dans La Cantate de Bisesero (Rwanda 94) du Groupov en 2013.

    "En nous, réside la volonté de croire que le partage de ces morceaux de vies, réels témoignages d’amour pour l’humanité, entre nous, Rwandais, et avec le reste du monde, pourrait participer à la renaissance de ces liens, partiellement brisés, liens indéfectibles nécessaires à la sauvegarde de la part d’humanité qui est en chacun de nous."
    Carole Karemera

  • texte Felwine Sarr
    mise en scène Denis Mpunga
    avec Carole Karemera, Michaël Sengazi, Hervé Twahirwa
    composition musicale Hervé Twahirwa
    dramaturgie Carole Karemera
    création et régie lumière Roman Kanobana

    production Ishyo Arts Centre (Rwanda)
    coproduction le Théâtre de la Poudrerie à Sevran, l’Union Européenne
    en partenariat avec Positive Productions (Rwanda)

     

     

  • 13 → 18 mars
    du lundi au vendredi → 20h30
    samedi → 19h30
    durée 50min
    à partir de 15 ans

     

    dans le cadre de la semaine de la langue française et de la francophonie

Autour du spectacle

14 mars 2017
Rencontre

Rencontre

avec l’équipe artistique du spectacle
mardi 14 mars → à l’issue de la représentation