5 octobre 2013
Musique  /  Projection

Nuit blanche 2013

  • La Maison des métallos ouvre ses portes à l’édition 2013 de Nuit Blanche organisée par la Ville de Paris dont la direction artistique a été confiée cette année à Chiara Parisi, directrice des programmes culturels de la Monnaie de Paris, et à Julie Pellegrin, directrice du Centre d’art contemporain de la Ferme du Buisson.  
    Pour une nuit, passé, présent et futur se mélangent : l’histoire de la ville de Paris, ses quartiers, les grandes figures du xxe siècle côtoient les boîtes de nuit et
    la musique expérimentale.
    Des lieux populaires ou rares sont investis par des artistes de toutes générations et horizons artistiques. Une installation vidéo et musicale, choisie avec la Maison des métallos, y sera présentée : The Mouvement of People Working (1973-2013) de Phill Niblock.

    Pionnier de la musique expérimentale, Phill Niblock est le directeur de la fondation Experimental Intermedia basée à New York et consacrée à la musique d’avant-garde. Depuis plus de cinquante ans, il développe une œuvre pluridisciplinaire alliant musique minimaliste, art conceptuel, cinéma structurel, art systématique ou encore politique. Il débute sa carrière comme photographe puis filme les danseurs et chorégraphes du Judson Church Theater, devenant ainsi l’auteur d’une très importante œuvre photographique et filmique autour de la postmodern dance américaine et de ses figures emblématiques. The Movement of People Working constitue une œuvre centrale dans son travail. Cette série de films 16 mm tournés entre 1973 et 2010 dans des zones reculées de nombreux pays (Chine, Brésil, Portugal, Lesotho, Porto Rico, Hong Kong, région Arctique, Mexique, Hongrie, Adirondacks, Pérou, etc.) dépeint le travail quotidien des habitants de régions rurales ou maritimes en se focalisant sur les mouvements et les gestes. La répétition mécanique et naturelle des actions des travailleurs en est alors sublimée. L’installation vidéo est présentée à la Maison des métallos où le spectateur évolue au milieu de six écrans et d’un dispositif sonore, immergé dans un environnement coloré de gestes. Les images sont accompagnées d’une musique évolutive de longues tonalités composées par Phill Niblock qui fait écho à la répétition presque chorégraphique des gestes des travailleurs.

  • samedi 5 octobre → 19h > 7h du matin
    entrée libre