//une autre expérience de l’art, pour imaginer demain

Elle vient du trapèze et des arts martiaux (systema), deux disciplines qui ont façonné son parcours artistique unique qu'on pourrait définir comme une pratique de la suspension. Un art  qui requiert une attention au poids, à la légèreté, au temps dilaté, socles de ses spectacles ou performances.

Déjà à ses débuts, en duo avec la trapéziste Mélissa Von Vepy, elle détournait son agrès pour le remplacer par un mur (I look up, I look down) ou un petit avion de manège (Temps Trouble) et lorsque leurs chemins se sont séparés, Chloé Moglia a voulu de jouer de la totale absence de l'agrès, préférant se concentrer sur le fait de se suspendre plutôt que de penser à ce à quoi elle s'accrocherait.  En  2011, elle créée l’association Rhizome,  fondée sur des approches nouvelles de la suspension. Ses créations La Spire (2017), Ose (2016), Horizon (2016), L'oiseau-ligne (2019) sont actuellement en tournée en France et en Europe.