13 mars -> 8 avril 2018

Focus À la vie, à la mort

sandre2.jpg

© Marie-Élise Ho-Van-Ba

La mort, sujet tabou ? Pas aux Métallos. Nous l’avons en partage. Certains la donnent, pour libérer de la souffrance, pour se libérer parfois, pour des raisons que la raison ignore aussi. L’assistance à la fin de vie par Luc Sauveur (dans En attendant le jour), le crime “inexplicable” par Louis Althusser (dans L’Avenir dure longtemps), le meurtre de libération (dans Sandre)… la fréquentation de la mort nous renvoie inéluctablement à la vie, à nos vies dans ce qu’elles ont de plus définitif et de plus trivial aussi.

13 -> 18 mars 2018

En attendant le jour

Approcher la mort pour célébrer la vie
François Sauveur

enattendantjour-1.jpg

Théâtre

Un jour de 2003, Luc Sauveur, médecin, entre dans la chambre de Marco. De but en blanc, celui-ci lui déclare qu’il veut mourir. Victime d’un grave accident de la route, il est totalement paralysé et souffre de terribles douleurs depuis plusieurs années. Marco réclame cette euthanasie qu’une loi toute récente vient de légaliser en Belgique. Le docteur Sauveur n’avait pas imaginé qu’il se retrouverait un jour confronté à une telle demande.

Autour du spectacle

Rencontre

Rencontre

avec l’équipe artistique du spectacle dont Luc Sauveur, médecin spécialisé en soins palliatifs, Jacqueline Herremans, présidente de L’ADMD belge,
(Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité), et Corinne Van Oost, médecin et auteure du livre Médecin catholique, pourquoi je pratique l’euthanasie

jeudi 15 mars → à l'issue de la représentation

20 -> 25 mars 2018

L'avenir dure longtemps

Louis Althusser / Michel Bernard / Angelo Bison

l-avenir-dure-longtemps-3.jpg

Théâtre

Le 16 novembre 1980, Louis Althusser, célèbre philosophe marxiste, communiste convaincu, professeur à l’École normale supérieure de Paris, étrangle sa femme, Hélène. Louis Althusser est reconnu « non responsable » de son acte,
selon l’article 64 qui permet aux criminels atteint de démence de « profiter » de soins psychiatriques, plutôt que de suivre le circuit judiciaire et pénitentiaire habituel. En 1985, Louis Althusser écrit L’Avenir dure longtemps, une autobiographie qui sera publiée après sa mort. Son besoin est vital : écrire cet avenir-là, c’est avant tout tenter de redevenir responsable de sa vie. Retrouver une identité. Être à nouveau un sujet devant le tribunal de ses lecteurs. Pourtant l’interrogation reste totale : pourquoi a-t-il tué Hélène ? Le metteur en scène Michel Bernard donne vie aux tourments d’Althusser sous les traits d'Angelo Bison qui nous livre une performance d’acteur d’une rare intensité.

27 mars -> 8 avril 2018

Sandre

Solenn Denis / Erwan Daouphars

sandre1.jpg

Théâtre

Une femme (jouée par Erwan Daouphars) raconte les premiers temps de son mariage, ses certitudes d’alors, forgées sur l’adage maternel selon lequel un homme revient toujours au foyer quand son ventre est contenté. Elle cuisine tous les plats réconfortants et prend du poids à vouloir accompagner l’appétit de son mari. Deux enfants plus tard et le peu de beauté qu’elle s’attribuait envolé, l’adage maternel est en ruines : son mari révèle une rencontre, bientôt sa décision de la quitter. Son monde s’effondre, tandis qu’elle se sait enceinte. Erwan Daouphars prend en charge de manière remarquable ce texte puissant de Solenn Denis, ce voyage sous tension dans l’âme d’une femme blessée.