13 mars -> 8 avril 2018

Focus À la vie, à la mort

La mort, sujet tabou ? Pas aux Métallos. Nous l’avons en partage. Certains la donnent, pour libérer de la souffrance, pour se libérer parfois, pour des raisons que la raison ignore aussi. L’assistance à la fin de vie par Luc Sauveur (dans En attendant le jour), le crime “inexplicable” par Louis Althusser (dans L’Avenir dure longtemps), le meurtre de libération (dans Sandre)… la fréquentation de la mort nous renvoie inéluctablement à la vie, à nos vies dans ce qu’elles ont de plus définitif et de plus trivial aussi.

13 -> 18 mars 2018

En attendant le jour

Approcher la mort pour célébrer la vie
François Sauveur

enattendantjour-1.jpg

Théâtre

De tout temps, l’humain a cherché à comprendre pourquoi la vie qui lui était octroyée lui serait ôtée un jour. Malgré les réponses que nous avons façonnées pour nous convaincre que la mort ne pouvait être un terminus en soi, le mystère demeure entier et nous continuons pour la plupart à esquiver la pensée de l’ultime départ. Il est cependant inscrit dans le noyau de nos vies et de nos choix. François Sauveur, auteur, acteur, compositeur et metteur en scène, aborde ici la délicate thématique de l’euthanasie, envisagée du point de vue du malade mais également de celui du médecin y recourant.

À lire

communiqué

« Je pense qu'il est nécessaire d'exprimer ici toute la nuance avec laquelle j'ai choisi d'aborder ce sujet. » François Sauveur

Autour du spectacle

Rencontre

Rencontre

avec l’équipe artistique du spectacle dont Luc Sauveur, médecin spécialisé en soins palliatifs, Jacqueline Herremans, présidente de L’ADMD belge, (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité), et Corinne Van Oost, médecin et auteure du livre Médecin catholique, pourquoi je pratique l’euthanasie

jeudi 15 mars → à l'issue de la représentation

20 -> 25 mars 2018

L'avenir dure longtemps

le testament d'Althusser
Louis Althusser / Michel Bernard / Angelo Bison

l-avenir-dure-longtemps-5.jpg

Théâtre

Le 16 novembre 1980, Louis Althusser, célèbre philosophe marxiste, étrangle sa femme, Hélène. Louis Althusser est reconnu « non responsable » de son acte, plutôt que de suivre le circuit judiciaire et pénitentiaire habituel. En 1985, Louis Althusser écrit L’Avenir dure longtemps, une autobiographie qui sera publiée après sa mort. Son besoin est vital : écrire cet avenir-là, c’est avant tout tenter de redevenir responsable de sa vie. Retrouver une identité. Être à nouveau un sujet devant le tribunal de ses lecteurs. Pourtant l’interrogation reste totale : pourquoi a-t-il tué Hélène ?

autour du spectacle

Rencontre

Rencontre avec l'équipe artistique et François Boddhaert, neuveu de Louis Althusser

jeudi 22 mars → à l’issue de la représentation

24 mars, 31 mars, 7 avril 2018

L'adieu au visage

Laurence Loutre-Barbier

adieu-1.jpg

Théâtre

Laurence Loutre-Barbier nous offre un récit poétique et musical de son expérience dans le milieu funéraire. Se dégage une parole libre sur le thème tabou qu’est la mort. Le paysage est fait de sons et de mots qui condensent poésies, destins, parcours d’humains, dans une forme verbale et musicale.

 

 

27 mars -> 8 avril 2018

Sandre

Confession d'une Médée moderne
Solenn Denis / Erwan Daouphars / Collectif Denisyak

sandre1.jpg

Théâtre

Une femme raconte les premiers temps de son mariage, ses certitudes d’alors, forgées sur l’adage maternel selon lequel un homme revient toujours au foyer quand son ventre est contenté. Elle cuisine tous les plats réconfortants et prend du poids à vouloir accompagner l’appétit de son mari. Deux enfants plus tard et le peu de beauté qu’elle s’attribuait envolé, l’adage maternel est en ruines : son mari révèle une rencontre, bientôt sa décision de la quitter. Son monde s’effondre, tandis qu’elle se sait enceinte.

autour du spectacle

Rencontre

rencontre avec Erwan Daouphars

jeudi 29 mars → à l'issue de la représentation

Rencontre

rencontre avec Erwan Daouphars et Solenn Denis

jeudi 5 avril → à l'issue de la représentation

Atelier

atelier d'écriture

À partir du texte de Sandre, son auteure Solenn Denis vous propose un atelier d’écriture. En réveillant votre plume, vous découvrirez de nouveaux accès à vos émotions…
mardi 3, mercredi 4 et vendredi 6 avril → 18h > 19h
pour les spectateurs de Sandre, gratuit sur inscription pour un, deux ou trois atelier(s)

Lecture

SCELÙS

Lecture du texte Scelùs, la prochaine création du Collectif Denisyak. Atoll, la quarantaine adulescente et cynique, va voir son monde bouleversé par sa sœur Yéléna l’entraînant dans un grand jeu de piste où l’intrigue consiste à déterrer les secrets de leur famille…
mardi 3 avril → 14h
durée 1h30
entrée libre

réservation conseillée : reservation@maisondesmetallos.org

Rencontre

Journal le papotin

Solenn Denis et Erwan Daouphars seront les invités du comité de rédaction du Papotin, journal atypique fait par des autistes à destination de tous.
mercredi 4 avril → 10h30 / entrée libre

Atelier

Masterclass

Monologue interne, recherche du monstre et du héros en chacun de nous, improvisation dirigée, et travail de choeur antique : tels seront les objectifs de cette masterclass ! Elle sera animée par le comédien Erwan Daouphars
et l’auteure Solenn Denis.
samedi 7 avril → 13h > 16h
gratuit sur inscription pour les spectateurs de Sandre

Concert  /  Lecture

bouquet final en mezzanine

Autour du focus « À la vie à la mort », des auteurs, scénaristes et romanciers, amis du Collectif Denisyak, viendront lire quelques extraits de textes et improviseront avec, notamment, le musicien Marcello Giuliani. Soirée de clôture
de notre focus à ne pas rater !
dimanche 8 avril → 18h > 20h
entrée libre

réservation conseillée : reservation@maisondesmetallos.org