29 mai -> 2 juin 2018
Théâtre

Monstre Manifeste

Variation sur L'Orange Mécanique
Anthony Burgess / Marion Chobert
  • Passionnée par l’adolescence, Marion Chobert est déjà venue aux Métallos en 2012 avec un texte sur ce sujet, L’Examen de la maturité d’après Witold Gombrowicz. Publié en 1962, L’Orange mécanique de Burgess décrit une société ultra-violente à travers le regard du narrateur de l’histoire : Alex, 16 ans. Avec sa bande de potes, il se livre chaque nuit à des actes criminels envers une population paralysée par la peur. Dans cette libre adaptation de cette fable philosophique, la metteure en scène nous présente une étonnante performance théâtrale intensément physique portée par le comédien, Romaric Séguin. Il joue la musique en live et transcende ainsi les émotions du « héros », un adolescent violent et transgressif animé par une haine viscérale pour une société dans laquelle il ne se reconnaît pas. Sa route le conduit tout droit au coeur du système pénal où il est forcé de répondre de ses actes. Le spectacle se construit autour de la question sensible et contemporaine de l’incarcération, des conditions de détentions violentes et inadaptées qui entraînent des dégâts irréversibles sur la personnalité d’Alex. Un spectacle sous forme de manifeste qui appelle à ne pas faire de la peur un alibi pour renoncer au respect de la dignité humaine.

    29 mai → 2 juin
    mardi > 20h
    mercredi > 19h
    jeudi > 20h
    vendredi > 14h et 20h
    samedi > 20h
    durée 1h15
    à partir de 14 ans
    tarifs de 5 à 15 euros

  • d’après le texte L’Orange Mécanique d’Anthony Burgess
    texte et mise en scène Marion Chobert
    avec Romaric Séguin
    assistant à la mise en scène Benoit Antonin Denis
    musiques Michaël Sévrain
    scénographie Charles Chauvet
    création lumière Romain De Lagarde
    production et diffusion Cécile Henny et Aurélie Cognard

    coproduction Le Théâtre d’Auxerre et le Lycée Saint-Germain (Auxerre)
    avec l’aide de la DRAC et du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, de la Mairie de Dijon, du Jeune Théâtre National et du Réseau Canopé
    avec le soutien de la Cité de la Voix à Vézelay, du Théâtre Mansart (21), de la Minoterie (21), de la Maison des Métallos (75) et de la Ferme du Buisson - scène nationale de Noisiel (77)
    projet réalisé avec le concours de Didier Sur, ancien juge des enfants, et de l’U.E.A.J., centre de la Protection Judiciaire pour la Jeunesse
     

Autour du spectacle

Rencontre

Rencontre

avec l’équipe artistique du spectacle et la magistrate Anaïs Vrain, ancienne juge des enfants, conseillère à la cour d’appel de Douai et secrétaire nationale du Syndicat de la magistrature.

mercredi 30 mai → à l’issue de la représentation