6 -> 11 juin 2017
Théâtre

Rosa

Féministe, socialiste, mais surtout libre
  • Le temps d’un coucher de soleil, une jeune femme nous parle de ses observations minutieuses de la nature, puis de ses réflexions politiques. Car elle, c’est Rosa Luxemburg, militante de l’aile gauche du socialisme allemand, pacifiste, plusieurs fois emprisonnée, cofondatrice du mouvement spartakiste. Elle est assassinée à Berlin en 1919 lors de la répression de la révolte spartakiste. Le texte, extrait de lettres écrites entre 1914 et 1918, nous montre une femme joyeuse, très proche de la nature, qui se révolte contre toutes les injustices et les atteintes à la liberté, imagine des alternatives possibles au capitalisme tout en critiquant dès 1917 le communisme russe qu’elle considère comme la « dictature d’une clique ». Rosa pose un regard plein d’espoir sur l’homme : elle considère le processus révolutionnaire comme un mouvement où le parti peut jouer un rôle sans prétendre à la direction de la classe ouvrière. Première pièce d’une toute jeune compagnie, ce spectacle ouvre la porte vers les joies du partage et de l’engagement.

  • textes de Rosa Luxemburg
    adaptation et mise en scène Sébastien Accart, Nina-Paloma Polly
    avec Nina-Paloma Polly
    lumière Maëlle Payonne
    son Charlotte Boisselier
    regard chorégraphique Cécile Bon

    production Collectif ROSA
    soutiens (accueil résidence) le 104, La Parole errante, Mains d’Œuvres, l’Arcal, Maison des métallos

  • 6 → 11 juin
    du mardi au vendredi → 20h
    samedi → 19h
    dimanche → 16h
    durée 1h
    à partir de 15 ans
    tarifs de 5 à 14 euros