21 novembre 2016
Lecture  /  Rencontre

Étincelles

  • Le Collectif MONA a vu le jour en 2006 sur l’initiative d’un groupe de comédiens issus de l’ESAD pour faire entendre l’écriture contemporaine et découvrir de nouveaux auteurs. Il s’intéresse aux textes mettant en jeu les problématiques du monde actuel et réalise des lectures ou mises en scène dans des lieux variés. Autour de F(l)ammes, il propose la lecture d’Étincelles de l’italienne Laura Sicignano. New York, mars 1911, 16h40 : l’usine textile Triangle Waistshirt Company est ravagée par un incendie. Bilan : 146 morts en 18 minutes, de très jeunes ouvrières venues d’Italie et d’Europe de l’Est pour l’essentiel. La tragédie marque un tournant dans l’histoire sociale des États-Unis. La pièce raconte l’histoire de trois femmes, depuis l’exil du Sud de l’Italie jusqu’à l’interruption brutale de leur rêve américain. La lecture sera suivie d’une rencontre avec l’équipe artistique et la traductrice, Juliette Gheerbrant.

  • texte Laura Sicignano
    traduction Juliette Gheerbrant
    lu par Audrey Le Bihan, Capucine Lespinas, Claire Méchin, William Prunck

  • lundi 21 novembre → 19h
    tarif unique 5 euros

Dans le cadre de

16 novembre -> 4 décembre 2016

flammes-site.jpg

Théâtre

F(l)ammes

Après Illumination(s) créé avec de jeunes hommes de Mantes-la-Jolie et présenté aux Métallos en octobre 2013 devant des salles combles, Ahmed Madani présente ce deuxième volet F(l)ammes avec de jeunes femmes de quartiers populaires. L’auteur-metteur en scène a constitué un groupe d’une dizaine de jeunes femmes nées de parents immigrés pour explorer ensemble leurs identités multiples, leur sensibilité, leur désir de prendre la parole, de jouer, danser, rire, creuser en elles, se raconter. Explorer leur intimité, comprendre leurs doutes, leurs peurs, sont les moteurs de cette création partagée. Au moment où les discours populistes se développent et où les replis identitaires refont surface, cet acte esthétique et poétique fera entendre une parole trop souvent confisquée.