28 juin 2016
Débat  /  Rencontre

L'engagement des syndicats auprès des travailleurs sans papiers de Saint-Bernard à aujourd’hui

saint-bernard-2.jpg

"Nous, sans-papiers, de France (1997)

  • Débat organisé avec la CGT et l’Union syndicale Solidaires Lors de ce débat avec des acteurs d’hier et d’aujourd’hui, les intervenants feront le point sur l’implication des Syndicats auprès des sans-papiers et l’évolution de leur engagement. Quel rôle les syndicats et plus largement le travail ont-ils joué dans la reconnaissance des sans-papiers ? Et comment s’est opéré ce passage lexical et symbolique du terme « sans-papiers » à « travailleurs sans papiers » ? Des extraits de films du « Collectif des cinéastes pour les sans-papiers» rythmeront la soirée, de Nous, sans-papiers, de France (1997) à propos de St-Bernard à Les 18 du 57 boulevard de Strasbourg (2014).

    débat avec Louis Viannet, ancien secrétaire général de la CGT, Annick Coupé, ancienne déléguée générale de l’Union syndicale Solidaires, Francine Blanche, responsable CGT en charge des travailleurs migrants, Sébastien Peigney, secrétaire national de l’Union syndicale Solidaires et Aminata Soumaoro, une des coiffeuses grévistes du 57 bd de Strasbourg
    introduit par Gérard Noiriel, historien

  • débat avec Louis Viannet, ancien secrétaire général de la CGT, Annick Coupé, ancienne déléguée générale de l’Union syndicale Solidaires, Francine Blanche, responsable CGT en charge des travailleurs migrants, Sébastien Peigney, secrétaire national de l’Union syndicale Solidaires et Aminata Soumaoro, une des coiffeuses grévistes du 57 bd de Strasbourg
    introduit et animé par Gérard Noiriel, historien

  • mardi 28 juin → 19h
    entrée libre,
    réservation conseillée

Dans le cadre de

saint-bernard-1.jpg

Débat  /  Rencontre

Église Saint-Bernard 1996 - 2016

Deux soirées organisées avec la CGT et La Cimade Il y a des images qui restent gravées dans nos mémoires. Celles de l’évacuation de l’église Saint-Bernard dans le 18e arrondissement de Paris le 23 août 1996 en font partie. Ce surgissement sur la scène médiatique et politique d’un mouvement de sans-papiers, bientôt désigné comme celui des « Saint-Bernard », devient tout un symbole. Un large mouvement d’associations, comités, syndicats, partis, élus, personnalités, artistes, avocats, cinéastes, intellectuels se déve-loppait et exigeait dans l’unité la régularisation globale de tous les sans-papiers et l’égalité des droits. Aujourd’hui, plus que jamais, le souffle et l’esprit de Saint-Bernard se rappellent à nous.