21 -> 25 juillet 2015
Théâtre

M'appelle Mohamed Ali

Dieudonné Niangouna / Étienne Minoungou / Jean Hamado Tiemtoré
  • L’auteur congolais Dieudonné Niangouna a écrit cette pièce pour le comédien burkinabé Étienne Minoungou. Si elle met en scène le boxeur du siècle et ses combats, c’est plus qu’une pièce sur la boxe. Constituée d’allers-retours entre les engagements de Mohamed Ali contre la ségrégation raciale et la guerre du Vietnam (« Aucun Viêt-Cong ne m’a traité de nègre ») et la vie de deux hommes de théâtre en Afrique aujourd’hui, la pièce donne à réfléchir sur l’avenir de ce continent.
    Être africain et en faire le choix ; en porter l’identité fièrement comme on porterait un drapeau ; initier un acte de résistance personnel ou collectif sans se départir d’une grande ironie… Trois hommes noirs vont ainsi au combat.

    Le spectacle vient d'être nommé au Prix de la Critique Théâtre et Danse de la Communauté francophone belge, catégorie Seul en Scène.

  • avec Étienne Minoungou
    texte Dieudonné Niangouna
    mise en scène et scénographie Jean Hamado Tiemtoré
    coach artistique François Ebouele
    musique Julien Truddaïu
    lumière Rémy Brans, Hermann Coulibaly
    production compagnie Falinga
    avec le soutien du Théâtre Le Public et de La Charge du Rhinocéros

  • mardi 21 → samedi 25 juillet > 19h
    durée 1h25
    tarif spectacle
    à partir de 14 ans

Dans le cadre de

ali_2.jpg

Musique  /  Performance  /  Théâtre

Icônes en question

Janis Joplin, Jim Morrison, Michael Jackson, Valerie Solanas, Mohamed Ali… que d’icônes, vedettes du rock, de la pop, de l’underground new-yorkais ou de la boxe. C’est autour d’eux que se construisent et se déconstruisent ces trois seuls en scène avec Corinne Cicolari, Sarah Chaumette et Étienne Minoungou que nous proposons dans notre « cabaret des Métallos » en ce mois de juillet.

Trois performances décapantes, énergiques et inattendues. Et comme c’est l’été et que les 3 spectacles ont lieu à 19h, heure de l’apéro… nous offrons un verre à chaque spectateur !