9 -> 26 avril 2015
Exposition  /  Photographie

Autismes, regards

Hôpital universitaire Robert Debré / Institut Pasteur / Gobelins, l'école de l'image
  • Grâce à un partenariat peu commun associant Gobelins, l’école de l’image, le Service de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’Hôpital universitaire Robert Debré et l’unité de Génétique humaine et fonctions cognitives de l’Institut Pasteur, les étudiants du département photographie de Gobelins ont mené au cours de l’automne 2014 un projet sur l’autisme dans le cadre de leurs études. La Maison des métallos s’est jointe à ces partenaires pour une exposition exceptionnelle. Le mot « autisme » résonne en nous comme un mystère et une fascination. Il emmène avec lui des flopées d’images, comme autant d’idées reçues ou de visages énigmatiques. Cette perturbation de notre système de communication fait aujourd’hui l’objet de recherches scientifiques extrêmement élaborées. Pour décrire de la manière la plus large ce trouble psychiatrique, le scientifique parle de « spectre autistique ». Ce terme, presque étrange, permet de rassembler d’infimes difficultés de communication ou des dysfonctionnements beaucoup plus lourds. Tâchant d’échapper à tous les conformismes, chacun selon leur style ou leur sentiment, les jeunes photographes ont pu travailler auprès des équipes de soins ou des chercheurs. Certains se sont approchés des familles, portant leur regard dans les lieux de vie, d’autres ont retranscrit leurs impressions de manière plastique ou par des mises en scène. Variant les approches et les techniques (photographies, vidéo, atelier participatif), ces images constituent autant de propositions pour mieux cerner un mal, autant de pistes pour engager un échange. Car pour le photographe, aborder la question de l’autisme, c’est plus que jamais s’interroger sur la représentation de « l’autre ». Comment donner à voir une sensation ? Comment approcher une personne qui semble perpétuellement absente ? Comment trouver le bon endroit, la bonne distance ? C’est aussi aller vers un autre à la fois si proche et si lointain. À travers ces regards pleins de respect et de questionnements, ce travail collectif propose un éclairage en forme d’interrogation. Il s’agit à la fois de porter un peu de lumière vers des zones d’ombre de nos sociétés et d’imaginer des façons de regarder une forme de différence.

  • avec les œuvres des étudiants photographes en 2e année à Gobelins, l’école de l’image
    coordination Denis Rebord et Pierre-Jérôme Jehel, professeurs au département photo de Gobelins, l’école de l’image et Anita Beggiato, psychiatre, Hôpital universitaire Robert Debré
    l’équipe médicale de l’Hôpital universitaire Robert Debré le professeur Richard Delorme et son service
    les chercheurs de l’Institut Pasteur, Unité de génétique humaine et fonctions cognitives le professeur Thomas Bourgeron et son équipe
    avec la participation de l’Institut médico-éducatif Maia, des familles des enfants en consultation à l’hôpital universitaire Robert Debré et la Fondation FondaMental
    intervenante extérieure Laetitia Guillemin, iconographe
    production Gobelins, l’école de l’image
    avec le soutien de l’hôpital universitaire Robert Debré

  • 9 → 26 avril
    du mardi au samedi > 14h > 20h
    vendredi 17 avril 14h > 22h
    le dimanche > 14h > 19h
    fermé le lundi
    entrée libre

Dans le cadre de

autisme_chaise.jpg

Débat  /  Exposition  /  Musique  /  Projection  /  Rencontre  /  Théâtre

Les gens d'à côté

Autistes, bipolaires, malades mentaux, handicapés… ils sont là, à côté de nous. À côté plus qu’avec nous, parce que la communication est parfois difficile, parce que notre société est très normée, si peu accueillante à la différence. Pourtant leur regard décalé sur le monde, leur expression comme un mode de survie, leur sensibilité exacerbée, leur imagination imprévisible font de leur « à côté » une mine pour nous, les inclus, qui comprenons de moins en moins notre propre réalité. Une mine de l’ordre de l’invention, de la création ; de l’ordre du poétique, de l’artistique… Oui bien sûr la souffrance souvent s’en mêle, pourquoi le nier ? Mais n’est-ce pas une porte entrouverte à la compréhension de notre monde en souffrance ? Une exposition photographique, des spectacles et des projections pour mettre en lumière ceux «d’à côté ».

Autour de l'exposition

11 avril 2015
Visite guidée

Visite guidée

avec les étudiants photographes de Gobelins, l’école de l’image

samedi 11 avril > 17h
entrée libre

15 avril 2015
Débat  /  Rencontre

Et aussi

Des étudiants photographes seront les invités du comité de rédaction du Papotin, journal atypique fait par des autistes à destination de tous.

mercredi 15 avril > 10h30
entrée libre