17 mars -> 5 avril 2015
Exposition  /  Numérique  /  Théâtre

Avi Mograbi, The Details

  • En collaboration avec le Jeu de Paume, qui propose une rétrospective de ses films au même moment, la Maison des métallos accueille l’installation monumentale The Details du cinéaste israélien Avi Mograbi.

    De film en film, le cinéaste israélien Avi Mograbi construit une œuvre unique dans le cinéma mondial. Ses documentaires rendent compte de la situation politique et militaire en Israël et en Palestine, mais aussi, de façon affective, du foyer Mograbi, lieu de débat politique, et de la maison Mograbi, petite entreprise familiale de production cinématographique. Chaque fois, il s’agit d’un film à faire sur le moment et la situation, l’occupation militaire et l’Intifada, la religion et la politique, la colonisation et les attentats. Mais avant tout, il s’agit d’Avi Mograbi lui-même, de ses semblables et ses autres, de l’humain et de l’urgence de filmer.
    À partir de son œuvre documentaire, le cinéaste réalise également des installations spatialisées comme The Details que nous présentons. Il s’agit de la projection simultanée sur neuf grands écrans de courtes scènes, le plus souvent extraites de ses films, pour créer un espace non-linéaire, chaotique et perturbant : une autre façon de rendre compte d’un point de vue artistique de la réalité de l’occupation et de l’oppression du peuple palestinien. Chaque projection est de longueur variable et crée ainsi simultanément des juxtapositions ou relations inattendues : l’installation est mouvante et donc jamais la même. Le spectateur est plongé au cœur des événements, voir submergé par les images. Les vidéos explorent des thèmes comme les passages de la frontière entre les deux territoires, une série de conversations téléphoniques entre Mograbi et un ami palestinien interdit de sortie, des images démontrant la construction d’une Israël héroïque à l’opposé de la réalité, ou encore des soldats qui essayent d’empêcher Avi Mograbi de filmer…
     

  • production Avi Mograbi, Serge Lalou, Samir
    images Philippe Bellaiche, Avi Mograbi, Eytan Harris
    son et montage Avi Mograbi
    musique Noam Enbar

  • 17 mars > 5 avril
    du mardi au samedi 14h > 20h
    le dimanche > 14h > 19h
    nocturne jeudi 19 mars > 14h > 22h
    fermée le lundi
    entrée libre

Autour de l'Installation

Rencontre

avi_mograbi_portrait.jpg

Conversation d’Avi Mograbi avec Reem Fadda

Pour la première fois, la commissaire palestinienne d’art contemporain Reem Fadda dialoguera en public avec Avi Mograbi pour parler de l’œuvre du cinéaste du point de vue esthétique mais surtout géopolitique : lui israélien, elle palestinienne, ils possèdent une vision de l’intérieur du conflit israélo-palestinien.

vendredi 27 mars → 19h
entrée libre, réservation conseillée

rencontre suivie d'une dédiace d'Avi Mograbi du coffret DVD L'Intégrale (Épicentre films, sortie mars 2015)

17 mars -> 5 avril 2015
Exposition  /  Vidéo

time-stills-1.jpg

Time Stills

Time Stills est une installation vidéo sur quatre écrans tournée à Beyrouth et à Bhamdoun, un village de montagnes proche de la frontière syrienne. Chaque vidéo correspond à la lecture en voix off d’une lettre d’amour : le cinéaste retrace à la fois le douloureux déracinement de la communauté juive beyrouthine et la mort lente d’une liaison amoureuse adultère. Ces vidéos sont des extraits du film d’Avi Mograbi Dans un jardin je suis entré (2012).

17 mars → 5 avril
en accès libre dans le hall de la Maison

17 mars -> 5 avril 2015
Exposition  /  Vidéo

Untitled

La vidéo présente en très gros plan silencieux le compositeur contemporain Iancu Dumitrescu pendant qu’il dirige une de ses nouvelles œuvres. Nous sommes invités à « écouter » attentivement les tourments visibles sur son visage…

17 mars → 5 avril
en accès libre dans le hall de la Maison

17 mars -> 5 avril 2015
Exposition  /  Vidéo

at-the-back.jpg

At The Back

Dans cette vidéo, un homme, caméra sur l’épaule, suit une femme qu’on ne voit que de dos pendant son voyage au Japon. Ou bien, est-ce la femme qui le guide ? Chaque fois que son visage risque d’être découvert, le montage coupe la scène, et son identité reste mystérieuse…

17 mars → 5 avril
en accès libre dans le hall de la Maison