3 -> 7 juin 2014
Théâtre

Du Coq à Lasne

Laurence Vielle
  • Laurence Vielle, marcheuse du verbe et démarcheuse d’histoires, arpente le plat pays. Parcourant les 150 kilomètres qui séparent la ville du Coq en Flandre à celle de Lasne en Wallonie, elle va faire pour nous non seulement la traversée de la fameuse frontière linguistique, mais aussi celle de la grande histoire de la petite Belgique… et de la petite histoire de la grande famille flamando-francophone de Laurence, la très belge ! Avec, dans son sac, toutes les questions sur un passé parfois obscur, celui où se côtoient, durant la Seconde guerre mondiale, un collaborateur et un résistant. Seule en scène, la comédienne réveille les morts et brandit les fantômes qu’on aimerait oublier mais qui ressurgissent sans cesse.
     

  • de et avec Laurence Vielle 
    composition musicale et interprétation Vincent Granger
    regard extérieur à l’écriture et à la mise en scène Pietro Pizzuti
    lumières et régie générale Gaetan Van den Berg
    régie son et lumières Jean-Jacques Deneumoustier
    scénographie Philippe Henry
    conseillère costumes Sabine Siegwalt

    production Audience/Factory asbl Bruxelles, stoc asbl
    coproduction Theatre Le Public, Théâtre Vidy-Lausanne
    avec l’aide du ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Service du théâtre (CAPT)

  • 3 > 7 juin
    du mardi au vendredi > 20h
    le samedi > 19h
    durée 1h30
    tarif spectacle
    tous publics à partir de 14 ans

Dans le cadre de

15e_belge.jpg

Théâtre

Quinzaine belge !

Fertile en créativité inspirée des vécus populaires, la scène belge méritait un coup de projecteur particulier. Deux spectacles nous invitent à une ballade dans différents paysages de la Belgique profonde, pour y rencontrer de belles âmes, mais aussi des questions de survie, d’accélération de l’histoire, à travers lesquelles le petit Royaume nous tend un pertinent miroir.
Dans Du Coq à Lasne, Laurence Vielle, marcheuse du verbe et démarcheuse d’histoires, arpente le plat pays. Parcourant les 150 kilomètres qui séparent la ville du Coq en Flandre à celle de Lasne en Wallonie, elle va faire pour nous non seulement la traversée de la fameuse frontière linguistique, mais aussi celle de la grande histoire de la petite Belgique…

Nourrir l'humanité c'est un métier parle du monde agricole frappé de plein fouet par la crise, la mondialisation, la mainmise de l’industrie agro-alimentaire, la course à la concurrence… et dans leurs fermes et leurs étables, les agriculteurs sont esseulés, avec, en toile de fond, des faillites en cascade, des drames humains et sociaux. Pour évoquer ce déclin de l’agriculture familiale dans ce spectacle de théâtre documentaire, Charles Culot, comédien et fils d’agriculteur et Valérie Gimenez, sont partis caméra au poing, à la rencontre de familles d’agriculteurs.

Autour du spectacle

5 juin 2014
Rencontre

Rencontre

avec Laurence Vielle et Ariane Bazan, professeure
de psychologie à l’Université Libre de Bruxelles

jeudi 5 juin
> à l’issue de la représentation