11 janvier 2014
Lecture  /  Musique  /  Projection

Mother Border

  • En suivant l’itinéraire géographique et mental d’un jeune tunisien de 27 ans, ce ciné-concert nous plonge dans un véritable road movie documentaire d’une rive à l’autre de la Méditerranée. De Mahares, « le petit Paris », petite ville côtière proche de Sfax en Tunisie, en passant par Lampedusa, Bari, Rome, Vintimille, Menton, Marseille, Lyon, Paris, Rennes pour enfin arriver à Nantes, mais pour combien temps ?
    À l’écran, un cinéma créatif mêlant photos, vidéos, dessins, paroles et ambiances sonores. Sur scène, en direct, trois musiciens et une lectrice.

     

  • avec Marie Arlais, lectures ; Erwan Fauchard, percussions, guitare ; Matthieu Goulard, guitare, claviers ; Raphaël Rialland, accordéon, claviers ; Noé Rialland, régie son et basse
    création audiovisuelle Marie Arlais et Raphaël Rialland
    regard extérieur Lise Marais
    production Étrange miroir
    coproduction La Cimade (festival Migrant'scène)
    avec le soutien de la Région des Pays de le Loire (aide à la création), du ministère de la Culture («pratiques artistiques et culturelles innovantes, solidarité et éducation populaire»), Trempolino (accompagnement en résidence)
    Résidences à Pol’n (Nantes), le Zinor (Montaigu), Maison des Confluences (Nantes)

  • samedi 11 janvier → 20h30
    durée 1h
    tarif spectacle de 5 à 14 euros

Dans le cadre de

tribudom_3.jpg

Atelier  /  Café numérique  /  Débat  /  Musique  /  Numérique  /  Projection  /  Rencontre

Beaux parleurs

Loin du brouhaha d’une foule médiatique inaudible, le « numérique », objet domestique non identifié et animal sauvage, pousse les murs et offre à l’individu de sortir du troupeau. Comme une nécessité impériale, la parole est prise, volée, rendue, offerte… elle prend tout ce qui passe. À partager sa vision du monde, l’individu y trouverait une place et un sens.
Étape de notre chantier numérique, Beaux parleurs donne toute leur place à ces nouveaux récits. Découvrez ces conteurs, ces reporters, ces musiciens, ces autobiographes qui ont en commun l’urgence de la parole.