23 juin 2013
Arts urbains  /  Danse  /  Musique

Plateau de danse partagé(e)

  • insane solidarity

    Julien Carlier / Yassin Mrabtifi

    Au point de départ du spectacle, les deux danseurs se retrouvent confrontés l’un à l’autre. Dès le premier regard, la différence physique est frappante. L’un est d’origine maghrébine et plutôt corpulent, tandis que l’autre est blanc de peau et élancé. À priori, ils ne se comprennent pas car ils ne parlent pas le même langage. Ce langage, c’est la danse de chacun. L’un, pratiquant le « breakdance », évolue au sol. L’autre, s’exprime debout avec le « popping ». Cette rencontre se déroule dans un cadre abstrait, hors du temps : deux cobayes pris au hasard et jetés dans une cage géante… Vont-ils s’entraider ou s’entretuer ?

     

    en filigrane

    Ophélie Gaillard / Ibrahima Sissoko

    Ophélie Gaillard est violoncelliste, victoire de la musique en 2003 et spécialiste de la musique ancienne. Ibrahima Sissoko, danseur hip hop et contemporain, a été mis en scène par Robin Orlyn et chorégraphié pour sa propre compagnie de danse hip hop EthaDam. Ensemble, ils explorent les différences, complémentarités et frottements entre un instrument venant de la musique classique, le violoncelle, et un danseur pratiquant les différents registres des danses urbaines. Le duo joue avec humour et poésie sur le croisement entre deux pans de la culture symboliquement très éloignés et finalement proches dans ce dialogue profondément musical. Chacun part en quête de l’autre, de ses racines et de son âme, au cours de cette rencontre improbable.

  • En Filigrane
    chorégraphie et mise en scène Ibrahima Sissoko
    arrangements musicaux Ophélie Gaillard
    avec Ophélie Gaillard, violoncelle, Ibrahima Sissoko, danse
    production Compagnie EthaDam, Ensemble Pulcinella
    coproduction Conservatoire de musique et de danse à rayonnement départemental d’Aulnay-sous-Bois, Centre de Danse du Galion d’Aulnay-sous-Bois
    avec le soutien du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

    Insane Solidarity
    chorégraphie et mise en scène Julien Carlier, Yassin Mrabtifi
    création musicale Simon Carlier création lumière David Coppe
    scénographie Peter Maschke
    costumes Patty Eggerickx
    regard extérieur Angélique Wilkie
    production Compagnie Laurel & Harbouch, Centre culturel Jacques Franck – Bruxelles
    avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service de la danse
    en partenariat avec Lezarts Urbains
    avec le soutien du Centre culturel Pianofabriek

  • dimanche 23 juin > 17h
    durée 1h15
    tarif spectacle

Dans le cadre de

bandeau_phh.jpg

Arts urbains  /  Atelier  /  Danse  /  Musique  /  Projection  /  Rencontre  /  Rendu d'atelier

Sunday hip hop

La Maison des métallos participe cette année à nouveau à la 8e édition de PARIS HIP HOP, festival francilien des cultures urbaines qui a lieu du 22 juin au 7 juillet. Pendant cette journée Sunday hip hop, la richesse du mouvement est montrée dans sa diversité. De la danse aux textes, de la musique aux ateliers, la Maison s’ouvre au hip hop : un plateau de danse partagé(e), le salon des activistes, deux documentaires, deux ateliers de rap, un rendu d’atelier, un mix live. Le hip hop façon 2013 !